LOI LOGEMENT : Les Hlm aquitains alertent les parlementaires régionaux

Lundi 18 septembre 2017

Dans une lettre ouverte adressée ce jour à tous les députés et sénateurs aquitains, Muriel Boulmier,  présidente de l’AROSHA, leur fait part de son inquiétude sur les graves conséquences que produiraient les mesures esquissées (une baisse des APL compensée par une baisse équivalente des loyers Hlm) si elles étaient appliquées.

58,3 millions d’€ : le coût d’une baisse des loyers Hlm pour nos cinq départements

L’AROSHA, qui fédère une trentaine d’organismes Hlm et gère presque 165 000 logements sociaux aquitains, estime qu’une baisse de 5€ des loyers imposée aux organismes de logement social dès octobre 2017, suivie d’une baisse de 60€ en 2018, priverait le logement social de 58 millions (et plus de 100 millions pour la Nouvelle-Aquitaine) pour construire, rénover entretenir.

De graves conséquences en termes de construction, d’entretien et d’emploi

Particulièrement dynamique en Aquitaine avec plus de 8 700 logements prévus en 2017 et représentant quelque 25 000 emplois directs et indirects, le secteur des Hlm intervient également dans l’amélioration du parc existant pour l’entretenir et le faire évoluer, notamment du point de vue de la performance énergétique des logements.

« Nous avons estimé que l’application des mesures préparées par le gouvernement remettrait en cause la construction de la moitié des logements que nous produisons chaque année en Aquitaine et de 7500 logements en Nouvelle-Aquitaine » s’alarme Muriel Boulmier. « Dans la mesure où nous construisons un logement sur quatre, l’impact serait immédiat, évalué à près de 20 000 emplois notamment dans le bâtiment et la construction, tandis que l’offre de logement pour accueillir les familles modestes serait considérablement dégradée « .

Une rencontre prochaine ?

La nouvelle présidente des Hlm aquitains souhaite donc rencontrer au plus vite les parlementaires afin que « les représentants des territoires » échangent avec « les acteurs qui y construisent des logements sociaux ».