Le logement social en Aquitaine

Le logement social en Aquitaine : 31 organismes HLM engagés dans les politiques locales de l’habitat

La dynamique du territoire rend nécessaire le maintien d’un haut niveau de production de logements sociaux

Notre région connaît un développement démographique continu  (+1% par an)  et des besoins en logements croissants.

Ainsi, les scénarios de tendance démographique de la grande région laissent entrevoir d’ici 2025  :

Cette dynamique régionale  rend difficile l’accès à un logement abordable et de qualité tant pour les ménages les plus fragiles que pour les classes moyennes, en particulier dans les secteurs particulièrement attractifs du littoral avec une forte concurrence des marchés (dont celui des résidences secondaires et touristiques), sur l’aire métropolitaine de Bordeaux mais également dans les centres urbains des agglomérations.

 

Inscrire le parc social dans la réponse aux évolutions démographiques régionales passe ainsi, dans les territoires en pleine expansion, par :

Dans les territoires en expansion modérée :

Les organismes Hlm sont mobilisés autour des objectifs des politiques publiques du logement et organisés pour développer des réponses adaptées aux besoins locaux.

Si l’ex-Aquitaine présente un déficit structurel historique en logements locatifs sociaux (154 000 logements locatifs sociaux en 2015, soit 10% des résidences principales contre 16% à l’échelle nationale), les organismes Hlm aquitains maintiennent un très haut niveau de logements financés chaque année depuis 2007 avec le soutien actif de l’Etat local, des collectivités et d’Action Logement, atteignant près de 8 000 logements ces trois dernières années dont 1/3 de logements à très bas loyer en 2015, plaçant l’ex-Aquitaine dans le peloton de tête des régions les plus productives.

 

En outre, les organismes sont intervenus dans le cadre du premier PNRU dans 19 quartiers en renouvellement urbain sur 3 000 logements (dont 2 300 démolitions-reconstructions) et engagent aujourd’hui le programme du NPNRU pour poursuivre les interventions dans les quartiers où l’offre existante non traitée devra être requalifiée, en lien avec le renforcement nécessaire des politiques publiques de développement social urbain et ce, malgré le resserrement de la géographie prioritaire.

 

Acteurs clés du programme FEDER, ils ont également amélioré la performance énergétique de plus de 5000 logements entre 2007 et 2013 et engagent aujourd’hui un programme 2014-2020 qui permettra un gain qualitatif, économique et environnemental dans plus de 6000 logements.

 

Au-delà de la production et de la gestion de logements locatifs, les organismes Hlm Aquitains ont une activité diversifiée : accession sociale à la propriété, logement d’insertion et structures d’hébergement, organismes aménageurs et opérateurs fonciers, acteurs de la revitalisation des territoires en mutation.

Ils portent des engagements forts en matière de qualité de service et de responsabilité sociétale.

 

Les organismes Hlm, à travers leur mission d’intérêt général au cœur des projets de territoire, jouent ainsi un rôle de régulateur par leur vocation généraliste au service de la cohésion sociale. Amortisseurs économiques et sociaux dans un marché immobilier fragilisant les ménages modestes, ils jouent également un rôle prépondérant de soutien à l’activité économique.

 

Les organismes Hlm de l’ex-Aquitaine sont des acteurs des Politiques Locales de l’Habitat et donnent corps aux orientations des collectivités territoriales en proposant des réponses innovantes et adaptées aux besoins d’habitat. Ils sont particulièrement impliqués auprès des 6 délégataires des aides à la pierre (Bordeaux Métropole, Conseil Départemental de la Gironde, Conseil Départemental des Pyrénées Atlantiques, Conseil Départemental de la Dordogne, Agglomération Côte Basque Adour, Communauté d’agglomération Pau Pyrénées).

Ils sont également acteurs des 59 PLH ou PLU intercommunaux à vocation Habitat portés par les Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) et des 4 Plans Départementaux de l’Habitat.

 

Dans un environnement qui évolue rapidement, où sont réinterrogées  les échelles de solidarité et dans une période de forte évolution des compétences territoriales en matière d’habitat, les organismes HLM aquitains restent engagés dans :

  1. La poursuite voire le renforcement du niveau de production locative grâce au maintien de l’effort financier de l’État, le renforcement des partenariats avec les collectivités pour, notamment développer des outils facilitant l’accès au foncier dans le secteurs en forte tension,
  2. La poursuite de la diversification des produits proposés et des modes de faire pour garantir les parcours résidentiels (accession sociale notamment) et la mixité sociale,
  3. Le maintien d’une qualité de service de haut niveau,
  4. La poursuite de l’adaptation du patrimoine aux enjeux du développement durable et le maintien de l’attractivité du parc existant en lien avec les enjeux de mixité.

 

Ces enjeux et objectifs du logement social en région sont aujourd’hui partagés au sein du mouvement HLM en Nouvelle-Aquitaine au sein de l’Union Régionale Hlm en Nouvelle-Aquitaine. Leur degré d’intensité est interrogé avec les acteurs de l’habitat dans la diversité des situations locales afin de définir des moyens d’action adaptés.